arrêt momentané

Bonjour à tous,

be voilà, je suis rentré avant-hier soir… :(...le matin après avoir passé une nuit pénible je me suis décidé à montrer mon pieds à un toubib, mais je voulais me rapprocher de Lyon et aller dans un hôpital plutôt que chez un médecin local. J’ai marché une dizaine de kms, et une autre dizaine dans un land rover conduit par Bruno, un routier sympa jusqu’à la Clinique du Grand Large à Décines, (banlieue lyonnaise). Bref, après m’avoir fait une radio, le médecin me dit qu’il n’y a pas encore de lésions graves J, mais me dit aussi que mon état nécessite une quinzaine de jours de repos L. Après avoir été voir le Grand Large, (j’en parle quand même depuis le début), direction gare Part-Dieu à Lyon et retours.

 Beaucoup de sentiments différents en peu de temps, déception bien sur, mais aussi celui d’avoir laissé une bonne demi-empreinte je m’explique : j’ai eu le temps de réfléchir et de m’adapter lors de cette descente, marcher comme un bourrin, ne rien voir, ne pas communiquer était dommage et à contre-sens du bon sens…C’est ce que j’ai essayé de faire le plus possible lors du 2ème quart de ma descente, je devais aller vers les gens et je dois dire qu’à part un patron de camping vraiment pas cool, j’ai croisé des gens biens J et 4 médias ont relayé mon message pendant ma marche. Je ne parle pas de ce qui à aussi été fait avant au niveau des médias et du site qui accueille pas mal de visiteurs, je voulais qu'on en parle (pas de moi, mais du Rhône) c'est un début satisfaisant. Merci à tous 

Je ne le prends donc pas comme un demi-échec, mais comme une demi-réussite, j’ai fait la moitié en distance et je pense les 2/3 en difficultés (beaucoup de dénivelés, on voit mieux l’horizon après Lyon…)  Mon pieds gauche (le droit vas très bien merci, même pas une cloque J) ne me permet pas de continuer pour le moment, je ne sais pas ni quand, ni comment j’accompagnerai le fleuve roi vers la grande bleue, le mois d’août se prêtait bien à ce périple, même en débordant un peu sur septembre, mais là, je vous avoue que je ne sais pas la suite pour le moment, il faut aussi vivre et je dois penser à l’avenir...mais la frustration est bien là et elle restera jusqu’à ce que j'accompagne le Rhône rencontrer la Méditérannée en Camargue. 

Je tiens encore à remercier les gens qui m’ont soutenu et plus spécialement Sylvie sans qui cela aurait été beaucoup plus dur… Je ne regrette pas non plus de lui avoir fait confiance pour le site, elle a assuré.

Je me sens toujours concerné par la santé du Rhône, la prise de conscience continue… 

 

À très bientôt, Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site