Le Rhône en Valais

1. 08.09  Gletsch – Niederwald  ( ~ 24 kms)

 

10h30 je pars, fait beau, le Rhône impétueux, fougueux, bouillant, impatient prends le chemin le plus court et moi par la route. Je ne conseille à personne de le faire, mais à part un petit chemin escarpé trop dangereux avec 17 kilos sur le dos, c’est la seule manière. Dix fois le drapeau que j’avais mis (sur les conseils avisés de ma Chérie) en travers de mon sac coté route c’est fait cogner, trois ou quatre fois je l’ai ramassé, c’est dangereux.

Oberwald, il part à plat, frais et rapide, un bon chemin entre Rhône et rail me permet de l’accompagner jusqu’à Obergesteln, Ulchiren où il prend de l’assurance et de la vigueur.

A Geschinen, je passe sur la rive gauche direction Munster par un joli chemin de terre souvent ombragé. Je reprends la rive droite et je revois Béa et jean-Mich qui redescendait en plaine, après un pot je reprends mon sac et go, un peu plus bas après l’aérodrome plus possible de passer chemin pas cool après une gravière, un peu de champs et de route jusqu'à Reckingen.

Je bois un pot au camping et installe le panneau solaire, petite discussion avec des romands sympas sur le chemin à prendre et en avant rive gauche par le chemin qui traverse le camping, c’est magnifique jusqu’au barrage. A l’autre camping à Biel, je vois un pote et sa famille en vitesse sur le chemin et je me rends compte que j’ai perdu mon drapeau, zut alors. Je continue à suivre le Rhône par un bon chemin et me pose sur une magnifique petite plage.

                                                                                                  

Suis content ca commence bien.

2.08.09  Niederwald – Brig  (~25 Kms)

 

Super beau temps au réveil, et sur quelques kms par le magnifique chemin Rottenweg, mais là, première erreur, pas trop envie de reprendre la route et on m’avais dis que le sentier suivait le Rhône un bon bout, c’est vrai mais pas à la même hauteur,  c’est très beau mais énervant de voir le Rhône qui descend en bas et moi qui monte, suis remonté jusqu'à Ernen (alerte pompier) avec un big orage. Trop dangereux de descendre par le chemin, suis passé par la route, Niederernen, Lax, Deisch, Mörel, Bitsch, Brig… sale moment humide. Posé régions Brig - Gamsen, je traverse les voies pour passer, pleut plus, suis cassé…

3.08.09  Brig – Gampel       (~ 22 Kms)

 

Réveil au sec, mais mes affaires et surtout mes chaussures sont très humides, mon pieds gauche commence à me faire assez mal. Hop, en avant rive droite par Brigerbad, Viège, à la hauteur de la Lonza, be, je sais pas trop quoi dire, pas beau pour les yeux, pas trop pour le nez, des interrogations… digue jusqu’à Baltschieder, puis pont rive gauche, pas cool cailloux, champs, maïs (perdu), il recommence à pleuvoir, revenir rive droite à hauteur de St-Germain, Raron jusqu’à Gampel-Steg. Mon orteil et avant pieds gauche me font super-mal, il faut que je change de chaussures, par chance un pote m’a amené ma paire de chaussure d’entrainement, il m’a amené plus que ca avec des collègues du sud…de la joie pleins le cœur, merci les gars, il pleuvait fort et faisait froid autour de la terrasse à Gampel, mais le soleil était avec vous.  Suis repartis plus bas sur le terrain du festival, il ne pleut plus, le paysans me demande ce que je fais là, lui explique et lui montre l’article du NF. No prob.

4.08.09 Gampel – Chippis   (~21 kms)

 

Il faut que j’allège le sac et soigne mon pieds, cloque sur petit orteil et l’autre orteil enflé. Je décide de faire une halte à Chippis chez moi, joli chemin par la digue, un peu avant la Souste ca monte, jolie vue, rive gauche à la Souste, route et reprendre au camping du monument, par la ferme jusqu’au niveau de l’Hermitage, repris la route jusqu’aux îles Falcon (me sentais vraiment pas prendre le parcours vita, très chaud en plus…), chemin sous falaise jusqu’à Chippis.

Escale « technique », pommade pour contusions à la pharmacie, lavage, allégage de sac ;)…

5.08.09 Chippis – Riddes  (~ 34 kms)

 

Je pars vers les 10h après avoir vu les journalistes du NF et Canal 9, et Pascal, merci à eux. Il fait déjà chaud, j’ai 4-5 kilos de moins à porter et le pieds je me dis que ca va aller. Pause à la pizzéria du Pont du Rhône à Sion. Vers 15h départ il fait 30 degré mais le bord du Rhône me procure un peu de fraicheur, plus bas que Sion le vent se lève, de face L. Petite pause à Aproz et rebelote…chaud et rester attentif sur la route jusqu’à Riddes. Merci à Clo et Gérard pour leur accueil.

6.08.09 Riddes – Saint-Maurice  (~ 32 kms)

 

Parti vers 8h, pont vers Saillon, rive droite chemin des jardins jusqu’au coude du Rhône à Martigny, route jusqu’au pont d’Evionnaz, prendre rive gauche. Traverse le Bois Noir jusqu’à Saint-Maurice. Joli, mais montagnes russes. A Saint-Maurice un mec me paie une bière, il m’avait vu sur canal 9…ca sert les médias ;-)...me trouve un endroit pour me poser à la sortie de la ville.

7.08.09 Saint-Maurice – Vouvry (~17 kms)

 Pars vers 8h, très mal au pied gauche, enflé… à Vouvry j’appelle ma Chérie…hôpital de Monthey, infection, repos 4 jours L

 

Be voilà, fin de la première partie, saloperie de pied gauche, d’aucun diront que je ne me suis pas assez entrainé ou que sais-je…j’ai fait une centaine de kms avec ces godasses pour les former, la gauche m’a toujours gênée au niveau du plat du pieds, vers la fin ca avait l’air d’aller mieux, après deux passages chez le cordonnier aussi… les deux jours de pluie d’entrée n’ont rien arrangé non plus…depuis le troisième jour, j’ai l’orteil et le plat du pied enflé et douloureux, une ampoule au petit orteil aussi, mais je ne la sens pas. Le reste du corps ca va pas mal. Ca me fait dans les 175 kils…

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site